Recherche taureaux 

Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Bovec
Actualité
05 Fév.

Découverte d’une Anomalie Cardiaque

L'ONAB (Observatoire National des Anomalies Bovines) créé sous l'instance du Ministère chargé de l'Agriculture qui regroupe les différents acteurs concernés : INRA, Institut de l'Elevage, Groupements Techniques Vétérinaires, Ecoles vétérinaires de Nantes, Toulouse, Alfort, et Lyon, Allice et entreprises adhérentes, Races de France et Organismes de Sélection raciale, Contrôle de Performances, a identifié une anomalie cardiaque de type « tronc artériel commun (TAC) » qui serait d'origine génétique dans la descendance du taureau PAYTON.


Le taux de mortalité moyen des veaux en race Holstein se situe autour de 11 % dans la période 0 à 6 mois (données Institut de l'Elevage). Pour la descendance de PAYTON, il se situe aux alentours de 20% soit parmi les 1% les plus élevés. Ce qui a incité l'ONAB à faire des analyses, c'est le signalement par ONIRIS (Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes) d'une malformation cardiaque très rare chez quatre veaux de PAYTON, présentant un retard de croissance.


Ils ont constaté un tronc artériel commun c'est-à-dire une cardiopathie congénitale dans laquelle une artère unique assure l'éjection du sang venant à la fois du ventricule gauche et du ventricule droit. L'ONAB vient de découvrir que cette anomalie serait d'origine génétique, et proviendrait d'une mutation spontanée qui se serait produite au cours du développement embryonnaire de PAYTON. Le chromosome impliqué a été identifié par ALLICE et l'INRA et la recherche de la localisation exacte de la mutation est en cours. A savoir que des anomalies sont régulièrement constatées mais qu'il est parfois difficile d'en identifier les causes et origines.


La prévalence serait d'environ 1/8ème de veaux atteints dans sa descendance. Les veaux qui sont porteurs de la mutation peuvent avoir une moins bonne croissance, présenter un essoufflement ou un strabisme et certains ne parviennent pas à survivre après quelques semaines à cause de leur insuffisance cardiaque. Par contre 7 fois sur 8, les descendants de PAYTON seront sains et ne risqueront pas de retransmettre cette anomalie.


Par ces informations qui nous ont été communiquées, nous souhaitons donc informer les éleveurs de cette découverte et des conséquences éventuelles sur la descendance du taureau PAYTON. Ne pouvant pas contrôler les incidences passées ou à venir dans les élevages et déterminer avec exactitude si les causes de mortalité sont d'origine génétique ou pas, nous ne pouvons pas prédire ou compenser les éventuelles pertes en élevage. Nous rappelons aussi que le taureau présente un excellent niveau génétique et répond aux objectifs de nombreux élevages. Les éleveurs sont à même de décider de l'intérêt qu'il peut apporter dans leurs élevages et rappelons que les descendants visiblement en bonne santé dans les 6 premiers mois ne présentent que peu de risques d'être atteints. Les recherches étant toujours en cours, nous tâcherons de vous tenir informés dès lors que nous en saurons davantage.


© BOVEC février 2018 - Communiqué Bovec



Photo de la semaine
Photo de la semaine

Photo de la semaine Photo de la semaine : Ledieu McCutchen Indra TB-86, fille de MCCUTCHEN appartenant au GAEC LEDIEU à PACE (35)

Photo de la semaine

Cette semaine, nous profitons de revenir sur les excellents résultats des filles de McCutchen au Space.


Parmi les très belles filles de...

Lire la suite

Photo de la semaine
Témoignage du mois
Témoignage du mois

Témoignage du mois Reportage du mois : L'élevage GERVY en Ardèche

Témoignage du mois

Ce mois-ci, nous rendons visite à Jean-Claude et Christiane GERVY, éleveurs sélectionneurs et passionnés de la Holstein dans le pays de l'Ardèche...

Lire la suite

Témoignage du mois